PARLER, QU’EST-CE A DIRE ?

PARLER : QU’EST-CE A DIRE ?

Qu’avons-nous de si essentiel à dire ?

 

L’Homme : un animal de parole

« Les mots savent de nous des choses que nous ignorons d’eux » écrivait René Char…Nous avons tous le langage en commun mais c’est par lui que nous disons le plus intime de nos êtres. Nous avons la langue à notre disposition dans le même temps qu’elle s’impose à nous : nous sommes prisonniers du langage alors qu’il est l’agent suprême de notre liberté !

Alors pour l’Homme, animal de parole, comment se dire, que dire et parler qu’est-ce à dire ?

 

Avec Fabrice HADJADJ, philosophe, directeur de l’Institut Philanthropos, Fribourg (Suisse)

Mardi 1er octobre 2019, à 20h , Maison Teilhard de Chardin, 17 rue de la Cigale MULHOUSE

Tract F HADJADJ 01102019

Et quand la parole manipule…

La technique n’a jamais permis une communication aussi riche, immédiate, instantanée ; pourtant toute une partie de la population ne se sent plus ni écoutée, ni entendue. Par ailleurs, la parole, trop souvent, est manipulée ou falsifiée pour séduire, convaincre ou vendre, au risque d’être disqualifiée, et de générer défiances et violences. Enfin la dématérialisation croissante notamment des relations commerciales et des services publics contribue à dénouer le lien social. Comment alors retrouver la valeur d’une parole authentique et l’ambition de dialogues constructifs ?

avec David COLON, historien, enseignant à Sciences Po, Paris, auteur de Propagande, la manipulation des masses dans le monde contemporain, Belin, janvier 2019.

Mardi 29 octobre 2019 à 20h,  Maison Teilhard de Chardin, 17 rue de la Cigale MULHOUSE

 

 

Médias : de quoi parlons-nous ?

Projection: « Les Médias, le Monde et Moi » Film documentaire, 2019, d’ Anne-Sophie NOVEL

Depuis les éclairantes enquêtes d’investigation jusqu’aux obscures « fake-news », l’éventail des informations ne cesse de se diversifier et de se démultiplier, en quantité mais aussi en qualité, au risque de nourrir une défiance croissante à l’égard des médias. : qui croire ? que croire encore ?

Si nous sommes, pour élire, consommer ou nous soigner, de plus en plus convoqués à choisir « en notre âme et conscience », encore faut-il que notre conscience soit correctement éclairée, et que nos sources d’information soient fiables. Mais de quoi souffre le journalisme aujourd’hui et comment pourrait-il redevenir « médiateur et tisser du lien » pour nous révéler toute la complexité du monde ?

Projection suivie d’un débat animé par la réalisatrice, Anne-Sophie NOVEL, docteur en économie, journaliste

Mardi 3 décembre 2019, à 20h, au cinéma Bel Air, Mulhouse.

 

 

Famille : des paroles à réinventer ?

Quand se dissocient sexe et amour, amour et procréation, procréation et parentalité, genre et sexe, quand sont réinterrogées les paroles de consentement ou d’engagement, comment réinventer les fondements de la famille, et plus particulièrement la place du père ?

Avec Martin STEFFENS, philosophe, écrivain, enseignant en classes préparatoires, et Chantal DELSOL, philosophe, écrivaine, membre de l’Académie des sciences morales et politiques

Mercredi 5 février 2020 à 20h, Maison Teilhard de Chardin, 17 rue de la Cigale, MULHOUSE

 

Médiateurs : pour une parole restaurée

Les médiateurs sont de plus en plus sollicités pour réinitier de la parole lorsqu’elle s’est tue : divorce, soins hospitaliers, conflits de voisinage, différents commerciaux…Que dit la récente loi de programmation et de réforme pour la justice ? Qui sont les médiateurs ? Quelles sont leurs missions ?

Table-ronde avec des médiateurs locaux : Sylvette PIETSCHMANN, conciliatrice de justice ; Catherine FRISON-LAPLANE, médiatrice familiale, Dr Gérard DALCHER, médecin médiateur au Groupe Hospitalier de la Région de Mulhouse et Sud Alsace, BENHAKKI Abdelbasset, Chef du service Médiation à la Ville de Mulhouse.

Mardi 3 mars 2020 à 20h, Maison Teilhard de Chardin, 17 rue de la Cigale, MULHOUSE

Tarif : 7 €. Tarif réduit pour les chômeurs et les étudiants : 3.50 €. Gratuit pour les lycéens

Et quand la parole manipule…

Réécouter la conférence avec David COLON du mardi 29 octobre 2019

L’homme, un animal de parole

Conférence de Fabrice HADJADJ, le mardi 1er octobre 2020 à Mulhouse.

L’Homme est animal, certes, mais un animal de parole. La question est de savoir comment son animalité oriente cette parole ! C’est ainsi que Fabrice Hadjadj, directeur de l’institut Philanthropos, philosophe et essayiste, a initié mardi 1er octobre le nouveau cycle de conférences du centre Porte Haute. Question de taille, mais la réponse était à la hauteur. Tissant des liens entre des auteurs et des références aussi divers qu’Aristote, Valère Novarina en passant par les Chatbot, Grégoire de Nysse et André Leroy-Gourmet, Fabrice Hadjadj a développé son propos en alternant dans un style qu’on lui connaît, réflexion de fond et observations du quotidien.

 

On a ainsi pu comprendre dans quelle mesure, l’Homme parle par les pieds…oui ! Les pieds ! En effet, à la suite de travaux de paléoanthropologie, on saisit bien que c’est l’évolution de l’Homme vers la station debout qui a permis de libérer les mains et la bouche, de modifier les structures du  larynx et de s’acheminer doucement mais sûrement vers les possibilités d’émergence d’un langage. Saisissant le sujet à pleines mains, le philosophe nous brode ensuite une comparaison entre la main et la parole. N’est-il pas étonnant que le seul animal à parler soit également celui dont la main et le toucher sont les plus développés et les plus fins ?

 

Cette finesse dont l’Homme est capable n’est pas un bien à garder pour soi. La parole est un trésor, un trésor qui se partage. Là encore un lien entre notre main capable de recevoir et de donner et notre parole qui se donne et qui peut se recevoir… Au-delà de ces considérations, c’est l’altérité qui est en jeu car la parole est aussi un pont entre les êtres.

 

En dernier lieu c’est la parole intime qui est évoquée, celle du langage des corps qui s’unissent pour s’ouvrir à la vie et de deux paroles qui se donnent en naît une troisième, expression commune des deux qui sont son auteur et pourtant parole à part entière. Nous recevons la parole dès notre conception et toute notre croissance se fait par la parole qui nous est « adressée ».  Le petit d’Homme à qui l’on s’adresse…se redresse. Et l’on retombe sur ses pattes : en se redressant et en apprenant à marcher, il refait dans les 1ères années de sa vie le chemin multi-séculaire de l’évolution pour devenir… un homme de parole.

Jacques RENAUD, de l’équipe conférences du Centre Porte Haute Mulhouse.

Prochaines dates :

vendredi 22 novembre 2019
Paroles de femmes palestiniennes
19:00 à 21:30 – Salle sainte-Claire

mardi 3 décembre 2019
Les médias, le monde et moi
20:00 à 22:00 – Cinéma Bel Air

mercredi 5 février 2020
Familles, des paroles à réinventer
20:00 à 22:00 – Maison Teilhard de Chardin

mardi 3 mars 2020
Pour une parole restaurée
20:00 à 22:00 – Maison Teilhard de Chardin

A la bibliothèque du Centre Porte Haute :

Fabrice Hadjadj à la bibliothèque du CPH